Les Smart ports (4.0), plus intelligents et connectés

28/03/2019 0 Commentaires


La notion de ports intelligents se base sur la transformation du transport maritime et la logistique, grâce à de nombreuses applications qui ont vu le jour ces dernières années. Les smart ports doivent, en plus d’être intelligents et connectés, plus durables, efficaces et socialement responsables. Il s’agit d”une stratégie de tranformation de grande envergure qui inclue toutes les sphères du transport maritime. L’automatisation, les véhicules autonomes, blockchain ou l’internet des objets en sont les éléments clés.
Selon Catalina Grimalt, CIO du port de Barcelone, « l'adoption progressive de ces innovations permettra aux ports  d'offrir un service continu 24h sur 24 , 7 jours par semaine ».
CYBERSECURITE
La connexion des personnes, des entreprises et des institutions aux objets et véhicules connectés mènera inévitablement à une augmentation exponentielle des données circulant entre les plateformes des ports.
C'est pourquoi la sécurité est l'un des thèmes majeurs pour les ports connectés. En effet non seulement ils doivent garantir la transmission rapide et effective de ce flux massif de données, mais également que cela soit effectué de façon standardisée et totalement sécurisée

Ce fut l’une des préoccupations majeures exprimée par Lance Kaneshiro, CIO du port de Los Angeles. : “Tous les stakeholders des ports vont générer et partager beaucoup plus d'informations depuis des lieux différents. Lesdites informations ont des formats différents. Il nous faut donc standardiser ces formats afin que les échanges soit possible entre les différents lieux d'où ils proviennent.”, a-t-il expliqué. “Les processus de digitalisation vont augmenter les nécessités quant à la cybersécurité qui devra où ocurrir non pas de manière individuelle, mais comme un système faisant partie d'une série réseaux interconnectés".
APPLICATIONS BASEES SUR LE BIG DATA
Cette éclosion des données pourraient être utilisées pour améliorer les process et les rendre plus efficaces. De ce fait, l’analyse des données liées au deep learning peuvent mener à de systèmes prédictifs et prescriptifs, qui permettent d’anticiper les réponses et les incidents, et aident les groupes d’intérêt à la prise de décision.  Ces éléments bénéficieront aux entreprises et institutions qui auront opté pour la digitalisation.
‘BLOCKCHAIN’
La technologie de la chaine de blocs est amenée à changer selon les experts et à intervenir au sein de divers secteurs : depuis le fait d’assurer la fiabilité et la sécurité des opérations financières jusqu’au développement de smart contracts. Ces derniers se réfèrent aux contrats intelligents qui peuvent s’exécuter par eux-mêmes (par exemple échange de marchandises ou de services entre deux entreprises).
SYSTEME D’INFORMATION GEOGRAPHIQUE A VALEUR AJOUTEE
Nous le savons, connaître la position exacte des objets et des véhicules est crucial dans la gestion portuaire. C'est pourquoi le développement de systèmes basés sur la géolocalisation peut permettre de rendre plus agiles les process et changer la dynamique d'un port : monitorer le statut des marchandises, des véhicules ou permettre l'automatisation de tâches prédéfinies. C’est le cas par exemple de l'usage d’embarcations autonomes comme cela se fait au port de Amberes, selon les dires de son CIO, Piet Opstaele. Au sein de ce port belge, ces embarcations sont utilisés pour sonder le lit du port. "De cette manière, nous obtenons des mesures quasi en temps réel, 24h sur 24 et à un cout réduit , grâce à un petit bateau automatisé et équipé de capteurs.  Ce type d'embarcation, en plus de d'avoir un impact sur l'environnement très réduit, est équipé de panneaux solaires qui lui fournissent toute l'énergie nécessaire". Opstaele aborde également le fait que ce type de technologie pourrait réactiver une tradition des Pays-Bas, le transport de marchandises par les canaux , de manière économique et durable.
SYSTEMES DE GESTION DU TRAFFIC
Parier sur l'intermodalité peut également avoir des contreparties négatives pour l'environnement. L'entrée et la sortie de camions vers les terminaux de conteneurs peut supposer une augmentation des embouteillages, entrainer une moindre efficacité dans le transport et une augmentation de la pollution aux environs immédiats des ports.  Ce qu’on appelle Gate Appointment Systems, ou systèmes de réserves, est la réponse que de nombreuses autorités portuaires ont donné à cette question. parmi les plus récentes virgule se détache celle du port de Montréal, donnée par son CIO, Daniel Oliver. "Nous utilisons des capteurs qui détectent les mouvements, des caméras qui lisent les plaques d'immatriculation ainsi que la technologie RFID. de cette manière virgule nous pouvons enregistrer les entrées virgule les sorties et les opérations réalisées par les véhicules. C'est une information en temps réel qui est partagé avec les conducteurs et les entreprises de transport. Ainsi, ils peuvent connaitre en temps réel les ralentissements sur les terminaux de conteneurs de Montréal. C'est un outil précieux d'aide à la prise de décision, qui nous aide également à réduire les émissions de gaz à effet de serre".

 

Photo : Portail e-TMS Maritime AndSoft pour Corsica linea

Laisser un commentaire

Rechercher

Usamos cookies para optimizar nuestro sitio web y nuestros servicios. Aceptar Rechazar Más información